Breaking news
  1. Projet Sportif | Dernière semaine de rencontre!
  2. LES RENCONTRES SE POURSUIVENT | CETTE SEMAINE, PATIN VS HOCKEY
  3. FOOT ET BASKET À L’HONNEUR CETTE SEMAINE!
  4. UNE NOUVELLE SEMAINE DE RENCONTRE!
  5. LES RENCONTRES SE POURSUIVENT CET AUTOMNE! 

LA RECHERCHE

Les athlètes de haut niveau et les plus jeunes sont particulièrement exposés aux risques de coups à la tête.  Les lésions cérébrales peuvent être la conséquence de divers traumatismes physiques, chimiques ou biologiques et peuvent entraîner des conséquences et des séquelles importantes, potentiellement mortelles, pouvant s’échelonner sur plusieurs années.

Les commotions cérébrales peuvent entraîner d’importantes répercussions dans la vie de tous les jours.  Et cela n’affecte pas que les sportifs d’élite.
C’est pourquoi un programme de recherche doit voir le jour. 

Le défi étant de détecter plus rapidement et efficacement les commotions cérébrales et ainsi être capable de prédire leurs répercussions à long terme sur le cerveau et la santé des patients.

  • Troubles de la mémoire, de l’humeur, de l’attention et d’autres fonctions cognitives, y compris le raisonnement et la gestion de l’information
  • Élévation du risque de développer une maladie neurodégénérative (comme la SLA, le Parkinson et l’Alzheimer)
  • Handicaps physiques et cognitifs permanents

DANS LE CADRE DU PROJET DE RECHERCHE, UN APPAREIL D’IMAGERIE (TEP CT) À HAUTE DÉFINITION DOIT ÊTRE ACQUIS.

Ce projet de recherche représente une des rares initiatives permettant d’allier la neurologie (en clinique) ainsi que la neurobiologie et la médecine régénérative (en recherche).

Un objectif clef des recherches vise à mettre en évidence des signatures pathologiques associées non seulement à des maladies neurodégénératives, mais aussi aux blessures aiguës du cerveau (telles que les commotions cérébrales).

La recherche portera donc, entre autres, sur l’étude des microvésicules sécrétées par les cellules de la peau et sur la détermination de leur potentiel comme biomarqueurs des commotions cérébrales, des encéphalopathies post-traumatiques et des maladies neurodégénératives. Ainsi, elle permettra de débuter les traitements de manière hâtive et de retarder significativement le développement de ces maladies.